L'histoire

Pont de Roide est une ville relativement récente, sa création remontant au 15ème siècle. Voici les points forts de l'histoire rudipontaine c'est-à-dire les moments où l'existence de la ville bascule

Les 1ères traces de civilisation à Pont de Roide

Les premières traces de vie humaine à Pont de Roide sont celles retrouvées à Rochedane (10000-3000 ans avant J.C). Rochedane se trouve sous le rocher de la plage. La présence d'hommes a été révélée lors des travaux de fouilles et remonte au début de l'ère post-glacière. Rochedane est un site d'autant plus rare qu'il n'existe pratiquement pas de telles trouvailles dans une vallée.

L'époque gallo-romaine

Mandeure, troisième ville de Séquanie était à l'époque gallo-romaine une ville militaire importante servant de base aux troupes. De cette grande citée, partaient les voies de communication dont celle de la vallée de la Ranceuse. Le Fourneau était par conséquent un lieu de passage important situé sur la voie romaine Mandeure-Besançon.

1040

Chatey était une place importante. Il existait un château dont on peut encore voir les ruines au Mont Julien. Au pied de ce mont, le village de Chatey se développe autour de son église.

1388

Elargissement du pont 1780Les seigneurs de Neuchâtel régnaient depuis 2 siècles sur la contrée. 1388 correspond à la date de construction du pont à l'endroit même où il se trouve aujourd'hui. Ceci est la marque d'une rupture importante pour l'histoire de Pont de Roide, c'est à ce moment que la vie va s'organiser sur ce territoire grâce au développement du commerce. Le transfert va se faire au détriment de Chatey pour profiter à Pont de Roide. C'est réellement à ce moment que la ville prend naissance. La Ville va constituer une limite. D'après un plan élaboré par les ingénieurs du Roi, datant de 1750, on peut faire une description du pont, tel qu'il existait à cette époque : 5 arcades et les ruines d'une tour fortifiée qui se situait du côté Suisse, de forme cubique (20 m de côté). L'entrée était relativement étroite, soit 2,10 m de largeur. Le pont est semblable à celui de Port sur Saône. Le commerce se met en place petit à petit car c'est le passage obligé du sel (de Salins vers la Suisse). Le sel, denrée fondamentale à l'époque, est source de revenu très important (impôt sur le sel). Une centaine de chargements par semaine transitait par ce pont (entre 70 et 80 charrettes). Le commerce du sel s'arrêtera aux environs de 1630.

1756/1757

2 phénomènes :
- construction de l'église
- nouvelle route de Saint Hippolyte à Montbéliard et de Porrentruy à Besançon.

Pont de Roide devient le centre paroissial : c'est le début de Pont de Roide proprement dit. Deux décisions sont prises et l'on abandonne Chatey. On descend dans la vallée pour se développer.

1790

Pont de Roide acquière le titre de chef lieu de canton. D'une position de lieu de passage, cette ville devient un noyau où les gens vivent et travaillent. Ceci est un aspect très important dans la constitution de sa trame urbaine et sociale.

1842

La famille Peugeot s'installe à Pont de Roide.

De citée rurale, l'on passe à une cité industrielle. D'une économie reposant uniquement sur l'agriculture, on adopte un système plus urbain. Cette période est très intéressante, en effet, on bataille pour s'installer au bord de l'eau. Pont de Roide qui est déjà une place importante grâce aux activités commerciales qui s'y passent prend encore plus d'importance de part cette présence d'un cours d'eau sur son territoire. Pont de Roide devient donc un site stratégique à l'ère de l'industrialisation.

Ces dates sont les moments marquants de Pont de Roide, elles correspondent véritablement aux tournants fondamentaux qui ont fait de la ville ce qu'elle est aujourd'hui.

Source : conférence Gilbert Baudoin, Pont de Roide, août 1998

Les sites amis

Site de cartes postales anciennes de Pont-de-Roide - Vermondans : http://pontderoide-vermondans.blogspot.com/2009_12_25_archive.html